Bilan de compétences

Démarche visant à déterminer et évaluer le parcours professionnel (expériences, diplômes, formation…), et les objectifs d’un salarié ou d’un demandeur d’emploi.
Ce bilan a pour objectif de faire le point sur le parcours de la personne, d’élaborer un projet professionnel et éventuellement d’envisager un perfectionnement ou une reconversion.

La bilan de compétences est l’examen et l’évaluation des compétences professionnelles et nominatives, et des capacités et des motivations d’une individu.

Il aboutit à la définition d’un programme expert réaliste et adapté au marché de l’emploi et, le cas échéant, à la définition d’un programme d’apprentissage poursuit ou complémentaire.

Les motivations pour faire une bilan des compétences sont innombrables : réorientation professionnelle, conception d’une formation pour l’acquisition d’un diplôme, évolution en interne ou en externe, conception d’une validation des achetés de l’expérience…

Cadre légal

« Le bilan de compétences n’est capable d’être fait qu’avec le consentement du travailleur. »

« Les caractéristiques nécessaires au bénéficiaire du bilan de compétences doivent dévoiler une url direct et impératif avec l’objet du bilan tel qu’il est établi au second alinéa de l’article . Le bénéficiaire est tenu d’y répondre de bonne foi. »

L’individu qui a profité d’une bilan de compétences au sens du Décret 2008-144 du 7 mars 2008 est unique destinataire des roi détaillés et d’un document de synthèse. Ils ne doivent être communiqués à 1/3 qu’avec son partenariat. » »Le rejet d’un employé de consentir à une bilan de compétences ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement. »

« Un bilan de compétences n’est capable d’être fait qu’après finalement d’une convention tripartite entre le employé bénéficiaire, l’organisme prestataire de bilans et soit l’organisme paritaire labelisée au titre du congé individuel d’apprentissage mentionné au Décret 2008-144 du 7 mars 2008 quand le bilan est réalisé dans le cadre du congé bilan de compétences, soit l’employeur quand le bilan de compétences est réalisé au titre du schéma d’apprentissage.
Ces conventions tripartites sont établies conformément à des conventions modèles définies par un interpellé du membre du gouvernement, chargé de l’apprentissage professionnelle et rappelant aux signataires les essentielles obligations qui leur incombent respectivement. »Les organismes fournisseurs sont tenus d’utiliser, pour fabriquer les bilans de compétences, des moyens et des méthodes fiables, mises en œuvre par des intimes qualifiés, dans le respect des mesures du même décret. »

 

« Tout organisme prestataire de bilan de compétences et qui exerce de plus une ou nombreuses autres activités est tenu :a) D’avoir dans son organisation d’une construction identifiée, uniquement destinée à la conception de bilans de compétences et d’actions d’évaluation ou d’orientation en matière professionnelle ; b) D’avoir d’une comptabilité séparée pour chacune de ses activités. »

« Les documents élaborés pour la conception d’une bilan de compétences sont immédiatement détruits par l’organisme prestataire, sauf réclamation écrite du bénéficiaire basée sur l’obligation d’un suivi de sa situation ; dans cette théorie, ils ne seront capable de être gardés plus d’un an. »

Période : Il s’agit là des usages communs – cependant pas du cadre légal) . La durée du bilan de compétences est habituellement située entre 18 heures et 24 heures; le bilan s’étale sur un laps de temps de 6 à douze semaines habituellement et est constitué d’entretiens individuels à chaque fois de 120 minutes limite.

 

Vous connaissez un terme qui n'est pas dans notre lexique ?

Aidez-nous à améliorer le contenu du site tout en faisant la promotion de votre activité !

 
« Retour
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *